sam. 13 août

|

Cloître de la Collégiale

Bach & Friends

Estelle Revaz, violoncelle Sixième concert du Festival d'été de la Collégiale

Entrée libre, collecte
Voir d'autres événements
Bach & Friends

Heure et lieu

13 août, 18:00

Cloître de la Collégiale, Rue de la Collégiale, 2000 Neuchâtel, Suisse

À propos de l'événement

Johann Sebastian Bach (1685-1750) Troisième suite pour violoncelle BWV 1009 : Prélude

Xavier Dayer (*1972) Cantus 2 (2016)

Johann Sebastian Bach Allemande

Luciano Berio (1925-2003) Les mots sont allés (1978)

Johann Sebastian Bach Courante

Sofia Gubaidulina (*1931) Prélude n° 1 : Staccato, Legato (1974)

Johann Sebastian Bach Sarabande

György Kurtág (*1926) Az hit... (1998)

Johann Sebastian Bach Bourrées I et II

Witold Lutoslawski (1913-1994) Variations sur le nom de Paul Sacher (1975)

Johann Sebastian Bach Gigue

György Ligeti (1923-2006) Capriccio (1952)

Johann Sebastian Bach peut être considéré comme le père de la musique pour violoncelle seul. Avec ses six suites, il a composé une œuvre de référence à laquelle tous les violoncellistes se confrontent un jour ou l’autre. Une œuvre humaniste qui touche avec sincérité, élégance et simplicité le cœur de chacun. Comment cette partition magistrale a-t-elle inspiré les compositeurs au fil du temps ? Comment certains codes ont-ils été dépassés pour arriver à la musique de notre temps ?

Ce projet transforme subtilement le point de vue de l’auditeur. Celui-ci entreprend un voyage dans un territoire sonore où les compositeurs, bien qu’exhibant des démarches individuelles tout à fait originales, semblent se regarder entre eux depuis leurs propres territoires culturels et temporels. La musique de Bach sert de port d’attache ; l’alternance entre tradition et modernité permet un voyage au cœur de la tonalité et aide l’auditeur à ressentir sa puissance, son impact quasi physique. Chaque fois qu’on s’en éloigne, une surprise s’installe ; chaque fois qu’on y revient, on retrouve un confort rassurant. En touchant de si près à la question fondamentale de la tonalité, le public acquiert la possibilité d’aller plus loin dans sa découverte de la musique contemporaine. Ces transitions permettent enfin de mettre en lumière des liens et des similitudes entre le langage actuel et la musique de Bach, grâce à la mise en exergue d’éléments rythmiques, mélodiques ou harmoniques directement empruntés à celle-ci et reprises par les compositeurs de notre temps.

Invitée des plus grands festivals et des plus prestigieuses salles de concert, la violoncelliste valaisanne Estelle Revaz joue sur tous les continents. Son répertoire solistique s’étend des concertos de Carl Philipp Emanuel Bach à ceux de Gulda ou Ligeti. Après ses débuts en Suisse, elle s’est formée au Conservatoire de Boulogne-Billancourt (Xavier Gagnepain), au Conservatoire national supérieur de Paris (Jérôme Pernoo) ainsi qu’à la Haute école de musique de Cologne (Maria Kliegel). Lauréate de plusieurs fondations et institutions, elle enseigne depuis 2017 le violoncelle et la musique de chambre à la Haute école de musique Kalaidos à Zürich. Elle donne aussi régulièrement et avec enthousiasme des cours de maître et ateliers en Europe, en Asie et en Amérique du Sud. Estelle Revaz joue actuellement un violoncelle G. Grancino (1679) et un archet J. Eury (1825) mis à sa disposition par de généreux mécènes suisses.

Entrée libre, collecte

Partager cet événement