sam. 11 juil. | Cloître de la Collégiale

Ensemble vocal de la Collégiale

Premier concert du festival d'été de la Collégiale. Nombre de place limité - réservation par courriel (simon@nazard.org) ou téléphone (077 915 77 96).
Les inscriptions sont closes
Ensemble vocal de la Collégiale

Heure et lieu

11 juil. 2020 à 18:00
Cloître de la Collégiale, Rue de la Collégiale, CH-2000 Neuchâtel

À propos de l'événement

Ensemble vocal de la Collégiale

Simon Peguiron, piano et direction

De l'ombre à la lumière

Franz Schubert (1797-1828)

Begräbnislied

Hugo Wolf (1860-1903)

Im stillen Friedhof 

Hector Berlioz (1803-1869)

Le ballet des ombres 

Gabriel Fauré (1845-1924)

Les Djinns

Hectos Berlioz

Chant sacré 

Lili Boulanger (1893-1918)

Renouveau  

Johannes Brahms (1833-1897)

Quartette op. 112

Antonín Dvořák (1841-1904) / Leoš Janáček (1854-1928)

Chants de Moravie

De la sombre piété de Schubert à la gaîté entraînante des chants moraves de Dvořák, ce programme se présente comme une lente reconstruction, qui aura l’avantage de faire découvrir quelques joyaux méconnus de la musique française, en particulier l’une des rares pièces de Lili Boulanger, une artiste incomparable et trop tôt disparue.

Chœur de chambre à géométrie variable, l’Ensemble vocal de la Collégiale a été fondé par Fanny et Simon Peguiron de manière progressive au cours des dix dernières années, d’abord dans le but d’animer les cultes-cantates à la Collégiale de Neuchâtel, puis peu à peu autour d’autres projets spécifiques. Sa particularité est de se baser sur l’autonomie et la participation personnelle de chaque choriste ; l’ensemble travaille en effet généralement sans direction, à la manière d’une formation de musique de chambre. Il s’est produit aux côtés de l’Ensemble vocal d’Erguël dans une mémorable interprétation spatialisée de la Passion selon Saint-Matthieu de Bach au Palais des Congrès de Bienne, avec de donner l’année suivante une reconstitution de la Passion selon Saint-Marc avec Musique des lumières et Facundo Agudin. On a également pu l’entendre plusieurs fois au festival Orgue en ville de Besançon, ainsi qu’à l’Abbatiale de Romainmôtier, où il se produira cet automne pour la quatrième fois, et aux Jardins musicaux de Cernier.

Entrée libre, collecte

Partager cet événement