top of page

sam. 13 juil.

|

Cloître de la Collégiale

Violon et piano

Sergey Ostrovksy, violon Simon Peguiron, piano Premier concert du Festival d'été de la Collégiale

Violon et piano
Violon et piano

Heure et lieu

13 juil. 2024, 18:00

Cloître de la Collégiale, Rue de la Collégiale, 2000 Neuchâtel

À propos de l'événement

Franz Schubert (1797-1828)

Sonatine pour violon et piano n° 2 en la mineur, op. 137 n° 2

Allegro

Andante

Menuetto. Allegro

Allegro

Karol Szymanowski (1882-1937)

Sonate pour violon et piano en ré mineur, op. 9

Allegro moderato

Andantino tranquillo e dolce (quasi cadenza)

Finale: Allegro molto, quasi presto

Johannes Brahms (1833-1897)

Sonate pour violon et piano m° 3 en ré mineur, op. 108

Allegro

Adagio

Un poco presto e con sentimento

Presto agitato

La contribution de Karol Szymanowski à la musique pour violon est immense. Ses concertos, sa sonate, ses trois célèbres Mythes ainsi que Nocturne et Tarentelle comptent parmi les pièces les plus remarquables des premières décennies du 20e siècle. Pourtant, sa musique n’est plus si souvent jouée de nos jours, peut-être en raison de son énorme exigence instrumentale, qui fait de chacune de ces partitions un véritable défi. La sonate pour violon et piano, écrite en 1904, est une œuvre de jeunesse, encore imprégnée des couleurs postromantiques. Elle n’est d’ailleurs pas sans lien avec la troisième sonate de Brahms, écrite dans la même tonalité de ré mineur et également très orchestrale dans son langage. Pour notre concert, ces deux monuments seront précédés d’une partition plus légère mais non moins tourmentée, la seconde sonatine de Schubert, écrite un peu moins d’un siècle auparavant.

Violoniste, chef d'orchestre, fondateur et premier violon du Quatuor à cordes Aviv pendant vingt-sept ans, professeur à la Haute école de musique de Neuchâtel depuis 2009, Sergey Ostrovsky a également été premier violon solo de l’Orchestre de la Suisse Romande de 2007 à 2012. En tant que soliste, il joue avec des orchestres prestigieux tels que l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Philharmonique d’Israël (avec Zubin Mehta et Yoel Levi), l’Orchestre Philharmonique du Cap, l’Orchestre de Chambre Amadeus et bien d’autres de par le monde. Fondateur de l’Ensemble Symphonique de Genève et des Solistes de Neuchâtel, il est régulièrement invité comme chef d'orchestre en Suisse, en Espagne, en Russie, en Estonie, en Ukraine, en Arménie, en Géorgie, en Lettonie et en Israël. En tant que chambriste, il a joué dans les plus prestigieuses salles du monde, en particulier le Carnegie Hall de New York, l’Auditorium du Louvre et le Théâtre du Châtelet à Paris, le Wigmore Hall de Londres ou encore l’Opéra de Sydney.

Musicien aux multiples facettes, Simon Peguiron s’engage depuis de nombreuses années au sein de la vie culturelle neuchâteloise, que ce soit en tant que concertiste, comme compositeur, arrangeur, improvisateur ou organisateur de nombreux événements artistiques. Formé au piano et à l’orgue à La Chaux-de-Fonds, puis à Bâle et à Zurich, il a eu l’occasion de se produire dans les plus prestigieuses salles de Suisse et à travers l’Europe entière. Il enseigne le piano au Conservatoire neuchâtelois depuis 2006 et accompagne également les classes supérieures à la Haute école de musique. Organiste titulaire de la Collégiale de Neuchâtel depuis 2009, il y a fondé un ensemble vocal spécialisé dans l’interprétation des cantates de Bach. Il a repris en 2017 la direction musicale de l’Orchestre de Chambre de La Chaux-de-Fonds, avec lequel il prépare chaque année plusieurs séries de concerts mettant en valeur de jeunes solistes. Il collabore également avec de nombreux ensembles vocaux de l’Arc jurassien et a été invité à se produire au sein de la plupart des formations orchestrales professionnelles de la région.

Avec le soutien de Hug musique

Partager cet événement

bottom of page